Après mon DEC en Sciences humaines au CLL, j’ai fait un baccalauréat en ethnologie et patrimoine à l’Université Laval (formation qui, malheureusement, n’existe plus depuis un an). Lors de mon dernier semestre en ethnologie, alors que je réfléchissais aux possibilités de maîtrises, l’un de mes professeurs m’a parlé de la formation DYCLAM. Ce Master Erasmus Mundus portant sur la thématique des paysages culturels et la gestion du patrimoine (particulièrement du patrimoine mondial) m’a interpellé et j’ai posé ma candidature. J’ai su peu de temps après que ma candidature avait été sélectionnée et je suis partie en France en septembre 2015 pour débuter la formation. J’ai alors rencontré les 17 étudiants (provenant de différents pays et de disciplines académiques diverses) avec qui j’ai partagé les deux dernières années. Dans le cadre de ce master, nous avons étudié au sein de 4 institutions différentes. Nous avons fait un semestre à Saint-Étienne, Firminy (Université Jean Monnet), un semestre à Mação au Portugal (Instituto Politecnico de Tomar), un autre au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et, finalement, un dernier semestre à Naples en Italie (Università Federico II). La formation s’est achevée par la réalisation d’un stage (pour ma part, un stage de 6 mois). J’ai fait mon stage au sein du Comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) à Paris. J’ai fait une recherche sur la réalisation de l’analyse comparative dans les dossiers de candidature pour l’inscription de biens naturels sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. J’ai déjà rendu mon mémoire et fait ma soutenance, mais mon stage se terminera à la fin de ce mois.

Marie-Ève Lavoie, finissante en 2012

Pour plus de détails sur le master, voici le lien du site internet : dyclam.eu/fr

Cégep de Lévis-Lauzon