La pédagogie inversée

En bref, qu’est-ce que c’est?

La pédagogie inversée est une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe.

L’auteure Shelley Wright voit dans cette approche une révolution de notre application de la traditionnelle taxonomie de Bloom. Selon l’enseignante, cette taxonomie qui présente les fonctions cognitives dans une progression des plus simples aux plus complexes amènent les enseignants à baser leur enseignement sur les fonctions simples comme la mémorisation avec pour objectif trop souvent jamais atteint de construire jusqu’aux fonctions complexes. L’approche de Wright retourne (flips) l’approche classe en plaçant au premier niveau de la pyramide les fonctions cognitives complexes, comme l’évaluation et la création. Ces fonctions, mises à profit dans des situations d’apprentissage actif, agissent comme stimuli pour motiver l’utilisation des fonctions cognitives inférieures dans la classification de Bloom, comme par exemple l’acquisition de connaissances. Voir l’article ici (en anglais).

Revirement des habitudes, chambardement du paradigme amènent évidemment l’enseignant à repositionner son rôle. Sur son blogue, André Roux y va d’une intéressante réflexion qui guidera certainement celui qui voudra se lancer.

Et les TIC là-dedans?

Des TIC sont utilisées ici pour générer un environnement et des ressources d’apprentissage efficaces pour l’étudiant. La vidéo, les capsules et la baladodiffusion sont notamment mises à profit. Ces technologies permettent à l’étudiant de naviguer à son rythme à travers la théorie, pour ensuite profiter de la présence de l’enseignant pour de l’aide individualisée. En anglais, on dit flipping the classroom, et Salman Khan, fondateur de la Khan Academy y voit une « utilisation de la technologie pour humaniser la classe ».

Des exemples inspirants

TEDtalk de Salman Khan, un pionnier de cette approche, au départ utilisée pour l’enseignement des mathématiques.

Image de prévisualisation YouTube

Paul  Anderson, un professeur de biologie de Bozeman au Montana utilise plusieurs nouvelles technologies et approches à l’enseignement dans une interprétation de la pédagogie inversée inspirée des jeux vidéos.

Image de prévisualisation YouTube

Ici, le récit d’un enseignant de chimie:

Image de prévisualisation YouTube

Des références pour qui veut se lancer:

Trois clés pour une classe renversée qui fonctionne (Blogue de David Truss, en anglais)

Flipteaching (Site de Ramsey Musallam, une mine d’information, incluant un guide de choix d’outils).

Quoi faire et ne pas faire quand on inverse la classe. (Opinions de professeurs dans un article d’Education Week)

26 réponses à La pédagogie inversée

  1. Éducation by gentillebrunette - Pearltrees le 30 décembre 2011 à 12:27

    […] Ici, le récit d’un enseignant de chimie: Autres références: Paul Anderson, un professeur de biologie de Bozeman au Montana utilise plusieurs nouvelles technologies et approches à l’enseignement dans une interprétation de la pédagogie inversée inspirée des jeux vidéos. La pédagogie inversée | ZoneTIC […]

  2. […] cll.qc.ca – Today, 5:02 […]

  3. […] […]

  4. […] est une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée…Via cll.qc.ca Partager :Facebook Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris […]

  5. […] cll.qc.ca – Today, 6:16 […]

  6. […] cll.qc.ca – Today, 5:11 […]

  7. […] cll.qc.ca (via @NicLirettePitre) – Today, 12:54 […]

  8. […] cll.qc.ca – Today, 4:52 […]

  9. […] traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe. Via cll.qc.ca […]

  10. […] cll.qc.ca (via @grandnoumea) – Today, 8:09 […]

  11. […] cll.qc.ca – Today, 2:09 […]

  12. […] cll.qc.ca – Today, 3:51 […]

  13. Martine Schmidt le 20 janvier 2012 à 10:44

    Bonjour,

    Je ne suis pas d’accord avec cette dénomination « pédagogie inversée » car la procédure abordée et démontrée dans les vidéos auxquelles renvoie le lien du premier article dans « lire la suite » montrent qu’il s’agit plus d’une pédagogie « de second temps » et plus personnalisée que d’une pédagogie « inversée » qui impliquerait une direction unique de départ (enseignant -> apprenant) et une hiérarchie traditionnelle dans la pédagogie qui devraient être inversées et dont nous, Européens de l’Union Européenne, nous sommes libérés depuis quelques décennies. Ou ne serait-ce pas encore le cas en Amérique du Nord ?
    Les dits enseignants sont bien conscients aujourd’hui que leurs apprenants leur apprennent autant que ces derniers n’apprennent eux-mêmes : il ne s’agit pas d’inversion dans cette, non pas innovation mais, évolution de moyens techniques au service de la pédagogie.
    L’évolution nait dans la réalisation de cette nouvelle pratique de la pédagogie :
     mettre à disposition et en enseignement autonome la première partie de l’apprentissage
     pour passer à un second ou deuxième (? selon la poursuite de l’évolution) entrainement personnalisé de l’apprentissage en présence de l’enseignement.
    C’est-à-dire déplacer latéralement vers le passé toute la première partie de l’apprentissage qui se déroulait, jusqu’à présent, en classe vers un processus personnel et généralisant pour arriver à ne traiter en présentiel que des questions personnelles d’apprenants afin de vérifier l’apprentissage concret de ces derniers et ainsi réajuster le rythme de l’apprentissage. Cette étape était resp. est réalisée chez l’apprenant faisant alors appel ou non à un intervenant extérieur pour se réajuster, lui, au rythme d’apprentissage.
    C’est ce que pratiquent déjà l’enseignement supérieur quand il fait appel aux TICE.
    Rien de nouveau dans ce numéro de scène, sinon beaucoup de dérives possibles situées alors en amont de la prestation de l’enseignant.
    En ce qui concerne la vidéo sur les niveaux d’apprentissage, les propositions exposées ne représentent que des solutions administratives qui tiennent compte d’une accumulation de connaissance et non de la maturité nécessaire à l’application de ces connaissances.

    Tout n’est pas que quantifiable mais aussi qualifiable : avoir atteint le niveau X parce qu’on a tant de points est aussi accompagné d’une mention qui qualifie ce niveau.

    Merci pour votre lecture

    Cordialement

    Martine Schmidt

  14. […] cll.qc.ca (via @annickcarter1) – Today, 8:00 AM […]

  15. […] cll.qc.ca – Today, 8:56 AM […]

  16. […] cll.qc.ca – Today, 5:53 AM […]

  17. […] cll.qc.ca – Today, 9:40 PM […]

  18. […] La pédagogie inversée, sur ZoneTIC. […]

  19. […] pédagogie inversée a été rendue populaire par la Khan Academy. Elle vise à offrir un cadre de questionnement. Les […]

  20. […] Plus de renseignements sur cette page de signets de Jacques Cool, sur ZoneTIC du Cégep Lévis-Lauzon et dans ce diaporama de Adeline […]

  21. […] Le billet de ZoneTic [lien]. […]

  22. […] La pédagogie inversée est une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe. La vidéo, les capsules et la baladodiffusion sont notamment mises à profit. Ces technologies permettent à l’étudiant de naviguer à son rythme à travers la théorie, pour ensuite profiter de la présence de l’enseignant pour de l’aide individualisée. Pour plus de détails sur cette pédagogie: flipping the classroom. […]

  23. […] 4 trucs pour réussir les sauts! Frog Créator Open RPG Platinuum sandbox 3d La classe inversée Mes ajouts pour optimiser l’approche Fonctionnement par atelier La loi du […]

  24. […] La pédagogie inversée: qu’est-ce que c’est? La pédagogie inversée est une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe. La vidéo, les capsules et la baladodiffusion sont notamment mises à profit. Ces technologies permettent à l’étudiant de naviguer à son rythme à travers la théorie, pour ensuite profiter de la présence de l’enseignant pour de l’aide individualisée. Pour plus de détails sur cette pédagogie: flipping the classroom. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *